L'Indonésie Ce fut l'une des plus longues étapes de notre tour du Monde. Ce fut aussi l'un des plus grands chocs, après notre traversée du Pacifique... L'on ne rencontrait, en Indonésie, que quelques rares "routards", australiens, bien sûr, mais aussi américains et quelques français. En 1976, 1 US $ vaut 415 roupies indonésiennes, ce qui met la roupie à 1,1 de nos centimes (en €, cela ferait 0,2 c ; mais ça n’a guère de signification à cette distance.) Quoi qu’il en soit, une nuit d’hôtel nous coûte généralement l’équivalent de 1 à 2 $, soit moins de 10 F, soit environ 1 €. Mais nos salaires sont alors de 250 €… Il fait très chaud (environ 35°) et l’humidité est saturante ; le moindre geste déclenche des cataractes de transpiration. La moindre boisson et le moindre repas nous inondent. Nous hésitons à nous aventurer en dehors du thé, et pourtant les jus de fruits où flottent des glaçons nous tentent bien… En cherchant de l’argent dans un grand hôtel, nous rencontrons nos premiers routards d’Asie : un couple d’australiens munis d’un enfant tout blond d’un an et demi. Ils semblent fort sympathiques, et nous fournissent quelques renseignements utiles sur « Makassar », Rantepao et le pays Toraja . L’isolement serait-il rompu ? Tout le récit dans notre carnet de route
L'indonésie
Tout notre voyage Le parcours indonésien